Connecting People !

Avant l’avènement du téléphone portable, les moyens de communications restaient variés dans les années 90, le rêve de communiquer à la maison ou en dehors a fait naître des objets démocratisés ou miniaturisés.

Souvenez-vous, nos téléphones avaient des fils, ceux qui se reliaient au corps du téléphone et du combiné dans les années 90. Objet ayant envahi notre quotidien, le téléphone fixe s’est perfectionné puis s’est démocratisé. Les téléphones filaires à cadran, devenaient des postes fixes, d’abord à cadran rotatif puis à clavier à touches avec combiné libre, ils permettaient des déplacements en toute liberté ! 

En outre, on pouvait prendre son annuaire téléphonique papier pour rechercher un numéro de téléphone. Seules les personnes inscrites sur la liste rouge moyennant « finances » pouvaient demander à ne pas voir leurs coordonnées téléphoniques figurer dans l’annuaire. Desfois, on tournait frénétiquement les pages pour trouver des numéros, celui d’un médecin, d’un canulard téléphonique ou d’une amoureuse !

Dans les années 90 plus précisément en 1995, la révolution des mobiles a commencé par le bipeur qui affichait sur une seule ligne un numéro à rappeler… il fallait trouver une cabine téléphonique pour rappeler la personne qui vous avait bippé. Tatoo (France Télécom), Tam-Tam (Cégétel) et Kobby (Bouygues) envahissaient l’environnement urbain. On notera un carton aux US, notamment dans les séries policières ou médicales.

Quant à la télécarte, cette carte à puce avait supplanté progressivement les autres systèmes par sa fiabilité et sa sécurité : invention ultime de l’ingénieur français Roland Moreno. Cette carte contenait des « unités » utilisées dans les années 80-90, essentiellement dans les cabines téléphoniques, après que France Télécom supprima progressivement les modèles à pièces que l’on pouvait retrouver dans certains bars.

Née en France en 1881, lors de l’exposition internationale d’électricité de Paris, cinq ans après l’invention du téléphone par Alexander Graham Bell, les cabines téléphoniques ont su offrir une semi-liberté pour l’usager. Quelquefois, on pouvait croiser des personnes impatientes, si vous aviez le malheur de rester assez longtemps, elles n’hésitaient pas à frapper à la vitre. 

Pratique, la cabine téléphonique permettait d’avoir des conversations privées. Avec une carte prépayée, on pouvait appeler la durée indiquée sur cette dernière, celle-ci était débitée de la carte à puce. Peu encombrante, de la taille d’une carte de crédit, il suffisait de la glisser dans son portefeuille… bien plus pratique que des pièces de monnaie.

Plus tard, la télécarte est devenue un objet de collection ou un support publicitaire, certaines étaient très recherchées par les collectionneurs,  Malheureusement,  elle disparue progressivement….. au détriment de la téléphonie mobile.

La société d’aujourd’hui a parfois la nostalgie de certains objets, mais d’un côté, n’apprécierons-nous pas de ne plus avoir certains inconvénients en dehors du « fil » ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s