Le Roi Lion : la magie opère toujours…

Cela ne vous aura pas échappé, le Roi Lion sortira au cinéma  en juillet prochain, mais cette fois, en prises de vues réelles. Coup de projecteur sur le premier du nom dont le charme continue d’agir malgré les années grâce à une panoplie de personnages charismatiques  !

Si ce film d’animation m’avait beaucoup marqué à l’époque… ce fut grâce à une grande cousine, sans qui peut-être je n’aurais pas découvert ce film d’animation. Pour autant, tout au long de nos rencontres, nous n’avions jamais eu de grandes affinités. Dans mes souvenirs, nous étions en 1995, pour ceux qui s’en souviennent, il fallait attendre une année entière pour une sortie en VHS, actuellement entre la sortie d’un film en salles et sa disponibilité en DVD, 4 à 6 mois s’écoulent à présent. 

D’aussi loin que remonte mon premier visionnage, la séquence d’ouverture du Roi Lion, même regardé à plusieurs reprises me procure toujours autant de frissons jusqu’à maintenant. Visuellement et musicalement, l’association de la chanson interprétée par Debbie Davis (version française) et l’arrivée des animaux avant la présentation du lionceau, concentrait mon attention avant même le générique d’ouverture. De plus, un soin particulier a été apporté à la création de la bande originale signée par le grand Han Zimmer et les chansons composées par Elton John et Tim Rice

Egalement, ce qui m’avait impressionné, c’était le scénario inspiré par Hamlet de Shakespeare et « le Roi Leo » du mangaka Osamu Tezuka que je regardais dans les années 90 sur la 5. Passant par des plans iconiques qu’aucune autre production n’aura jamais produite depuis : la scène nocturne entre Simba adulte et son père  ou lorsque Timon et Pumba fredonnaient un crédo issu de la langue swahili «  Hakuna Matata »

Bien que le parti-pris soit différent du traitement de l’animation classique chez Disney, deux personnages m’avaient interpellé… Mufasa et Scar !  Le premier était majestueux et sage, on aurait pu lui imaginer un halo doré qui semblait embrasser son être. A l’opposé, Scar possédait une beauté calamiteuse, tel un reptile, sa voix mièvre… doublé en français par le regretté Jean Piat , rendait le personnage à la fois captivant et hypnotisant, dès son apparition…

Ainsi, le spectateur suivra le destin de Simba  pour récupérer le royaume dont il est l’héritier légitime auprès de son oncle. Passant par des moments de trahison, de bravoure, de questionnement et d’espoir jusqu’à sa conclusion finale. 

Une animation exceptionnelle, des personnages emblématiques, une bande son soignée et un scénario à la hauteur de ce projet ambitieux. Le studio Disney a créé l’un des plus grands classiques de la firme….jusqu’à présent  !

6 commentaires

  1. Laurent

    Pour moi, ça reste le plus beau Disney avec le livre de la jungle, c le premier que j’ai montré à mon fils et c’est avec la photo de Simba dans les bras de Rafiki que j’ai annoncé sa naissance, c’est la baaaaaaaaase!!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s