Mes années Dorothée

En ce temps-là, nous n’avions rien, si ce n’est une chose : la richesse d’être insouciant tout simplement. A une époque où les émissions en direct, les shows pour le petit écran, les disques, Dorothée deviendra le symbole d’une génération marquée par l’évolution d’une société ! 

Avant, l’ère Dorothée, j’avais été frappé par l’arrivée des dessins animés japonais (Olive et Tom, Jeanne et Serge, Embrasse-moi Lucile), et notamment ceux diffusés par la Cinq avec « Youpi, l’école est fini »  la fin des années 80 jusqu’ la disparition de la chaîne en 1992…. Je me rappellerai toujours de ce lapin virevoltant dans sa navette spatiale pour annoncer le générique. 

En s’appuyant sur le modèle de la Cinq, le Club Dorothée a rapporté du Japon des titres phares qui ont su infuser un sang neuf dans le monde de l’animation. En s’adressant plus seulement aux jeunes enfants, mais aussi aux adolescents avec de nombreux personnages, des thématiques différentes, des nouveaux auteurs en phase avec leur époque  l’image d’Akira Toriyama et son célèbre « Dr Slump », série qui racontait les péripéties d’Arale, petite fille androïde. Ensuite, nous avons pu découvrir les aventures de Sangoku avec Dragon Ball et Dragon Ball Z

Dans le même temps, on voit apparaître Les Chevaliers du Zodiaque, dualité entre le fantastique et la mythologique grecque pour retracer la quête de cinq chevaliers de Bronze, bravant les combats épiques pour sauver la princesse Saori, réincarnation de la déesse Athéna. Petit, je rêvais d’arborer l’armure en or liée  mon signe astrologique. 

Également, on découvrait les (mes)aventures de Nicky Larsondétective privé, mais aussi dragueur invétéréprêt  tout pour sauver la veuve et l’orphelin. En outre, il n’hésitait pas  déjouer les coups de massue de sa coéquipière « Laura »  la moindre incartade. 

Lors des émissions en direct, je m’extasié devant les intermèdes musicaux des Musclés, la voix off de Monsieur Cadeau avec « le Jacky Seau » qui se concluait par un seau d’eau versé, abondamment sur la tête de l’animateur ou l’astrologie avec Madame Soleil, cette chère « Germaine Soleil » qui je l’avoue m’a fait aimer l’astrologie. Sans oublier, les tours de magie de Gerard Majax pour épater nos camardes dans les cours de récrés…. 

Animateurs chéris des années 90, Corbier, Ariane, Patrick et Dorothée ont su faire vibrer nos journées avec de nombreuses nouveautés, des jeux insensés et des aventures uniques ! 

Je suis reconnaissant d’avoir vécu ces années, emplies de bonheur et de simplicité. Jusqu’ aujourd’hui encore, cela m’aide pour saisir ces petites choses peut-être invisibles pour certains, mais qui semblent précieuses pour moi ! 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s